top of page

Conseil, Série sur le leadership - Thea Discepola

Femmes leader en pharma de tous horizons,


Je suis la toute dernière recrue du conseil d’administration de cette formidable organisation qu’est Femmes leader en pharma. Voici quelques réflexions qui m’ont traversé l’esprit lorsque j’ai reçu l’appel de Tamara Lovi (vice-présidente du conseil et cofondatrice) m’invitant à y siéger.


J’ai d'abord eu un bref moment d’hésitation; je vous explique pourquoi. Mon engagement dans ce groupe axé sur les femmes serait-il inclusif? Cette occasion correspondait-elle à mes valeurs? Ce travail bénévole rendrait-il justice à tous les hommes qui, tant dans ma vie personnelle que professionnelle, m’ont soutenue, m’ont permis de m'épanouir et ont vu en moi un potentiel que je ne soupçonnais pas, et surtout, ont apprécié, respecté, voire admiré (accepté serait un euphémisme) la passion que j’ai mise dans chacun des postes que j’ai occupés au cours des 20 dernières années? Qu’en était-il des hommes au sein de mon équipe de direction, avec lesquels j’ai le privilège absolu de travailler chaque jour?


Après mûre réflexion, la réponse qui m’est venue à l’esprit a été un OUI retentissant. Ma participation à FLP rendrait non seulement hommage aux hommes qui ont contribué à mon succès, mais me permettrait aussi de donner au suivant. Nous avons la responsabilité de donner un coup de main à toutes les femmes qui aspirent à atteindre de nouveaux sommets professionnels.


Mes grands-parents étaient des immigrants italiens qui ne parlaient ni le français ni l’anglais. À l’époque, ils étaient considérés comme analphabètes. Comme de nombreuses autres familles d’immigrants, ils ont dû faire des sacrifices inimaginables dans l’espoir de donner une vie meilleure à leurs enfants et petits-enfants. « L’éducation, c’est la liberté » était leur mantra et cette croyance s’appliquait de manière égale à tous leurs petits-enfants, tant les garçons que les filles.


Au cours des dernières années, une meilleure compréhension de l’effet puissant des alliés masculins au travail et à la maison a permis à de nombreuses organisations de les reconnaître en tant qu’alliés essentiels dans la promotion de l’inclusion et de la diversité de genre.


Quand j’ai vu les publications sur les médias sociaux lors de la Journée internationale des femmes avec le mot-clic #BriserLesPréjugés, j’ai songé à l’influence puissante des alliés masculins au travail et à la maison.


Le magazine Forbes, dans un article de novembre 2019 intitulé « 7 Ways Men Can Support Women As Allies », a décrit cette influence comme suit :

  1. ils reconnaissent le mérite (en rendant à César ce qui appartient à César, en intervenant avec tact au nom de leurs collègues pour les inclure dans les conversations et leur donner l’occasion de faire valoir leur point de vue, agissant ainsi comme microcommanditaires);

  2. ils sont à l’écoute des femmes sans faire de suppositions;

  3. ils dénoncent les inégalités;

  4. ils respectent l’espace de la femme et évitent d’utiliser des petits noms (ma belle, ma chère, etc.);

  5. ils assument leur part des tâches parentales et prennent un congé parental;

  6. ils participent aux tâches quotidiennes du bureau (p. ex., prendre des notes, apporter le café, planifier des événements, etc.);

  7. ils se portent à la défense des femmes au travail.

Il faut dénoncer les comportements qui ne cadrent pas avec la mission de FLP et, surtout, s’assurer que les personnes que nous encourageons prêchent par l’exemple.


Les possibilités sont infinies pour les femmes talentueuses qui sont bien soutenues; cependant, il faut vraiment être bien entourées.


C’est avec beaucoup d’humilité et de respect envers tous les hommes ET toutes les femmes qui continuent de défendre les femmes leaders que j’accepte fièrement de faire partie de Femmes leader en pharma.


Thea Discepola

Membre du conseil d’administration, Femmes leader en pharma


Source :




Comments


En Haut

bottom of page